Règlement ministériel du 12 septembre 1985 déterminant, pour la carrière de l'expéditionnaire administratif, le programme detaillé du cours de techniques du langage administratif, spécialité: langue française, ainsi que la nature et les critères d'appréciation des épreuves prévues pour les examens partiels à l'Institut de formation administrative.

Le Ministre de la Fonction Publique,

Vu la loi du 9 mars 1983 portant création d'un Institut de formation administrative;

Vu le règlement grand-ducal du 10 août 1983 fixant les programmes et l'organisation des cours à l'Institut de formation administrative, section de l'expéditionnaire administratif;

Sur proposition du chargé de la direction de l'Institut de formation administrative;

La Chambre des Fonctionnaires et Employés Publics entendue en son avis;

Arrête:

Art. 1er.

I.

Le programme détaillé du cours de techniques du langage administratif, dans la spécialité: langue française, est fixé conformément au degré d'études et de formation des candidats à la carrière de l'expéditionnaire administratif à l'Institut de formation administrative. Il est déterminé comme suit:

A) Principaux chapitres de la grammaire
les verbes irréguliers
l'article
le pronom
le participe passé
le subjonctif etc...
B) Eléments de stylistique et enrichissement de la langue
le mot propre
la hiérarchie des mots
l'ordre des mots
l'autonomie et l'unité
la concision
la variété
la ponctuation
l'orthographe
l'originalité
les principales incorrections etc...
C) Vocabulaire administratif
le vocabulaire et les tournures spécifiques
D) Techniques d'expression orale et écrite
1. Les techniques d'expression orale:
la technique de l'exposé
la réponse aux demandes orales de renseignement en français
la synthèse orale d'une réunion, d'un congrès, d'un colloque etc...
2. Les techniques d'expression écrite:
le résumé
l'analyse
le rapport
la lettre
la note de service
l'exposé des motifs
la traduction
le procès-verbal
le compte rendu etc...

II.

Les ouvrages et manuels suivants sont recommandés (au choix du titulaire):

1. LE FRANÇAIS SANS FAUTES, (éd. Hatier Coll. Profil Formation 311/312)
2. AMELIOREZ VOTRE STYLE (éd. Hatier Coll. Formation Tome I. 323/ Tome II. 365)
3. Colignon/Berthier: LA PRATIQUE DU STYLE (éd.: Duculot)
4. Gandouin Jacques: CORRESPONDANCE ET REDACTION ADMINISTRATIVE (éd.: Armand Colin Collection U)

Art. 2.

La nature des épreuves prévues pour les examens partiels est déterminée comme suit:

1. Les épreuves écrites peuvent comporter les types d'exercices suivants:
dictée (grammaticale)
traduction
exercices de style ou de substitution
exercices de vocabulaire
rédaction de textes (lettres, résumés, rapports) etc...
2. Les épreuves orales peuvent comporter les types d'exercices suivants:
présentation succincte d'un débat (introduction, argumentation, conclusion)
développement succinct du pour et du contre d'une thèse
résumé oral d'un texte (en rapport avec les besoins de l'administration) etc...

Art. 3.

L'appréciation des épreuves pour les examens partiels doit s'orienter selon les critères suivants:

1. Tout examen partiel doit être conforme au programme tant en ce qui concerne le type de l'épreuve qu'en ce qui concerne la matière sur laquelle il porte.
2. Tout examen partiel est annoncé aux stagiaires en principe avec l'horaire des cours, et en tout cas assez longtemps à l'avance pour leur permettre une préparation convenable.
3. Toute épreuve doit être d'une étendue raisonnable en concordance avec le temps disponible. Le stagiaire doit pouvoir rédiger sa réponse et la relire complètement.
4. Toute épreuve doit être d'un degré de difficulté proportionné à la capacité d'assimilation, de mémoire et d'application du stagiaire.
5. Pour chaque épreuve le stagiaire doit disposer de toute la durée d'une ou de deux leçons.
6. La cotation pour chaque question ou chaque partie d'une épreuve est à indiquer aux stagiaires.
7. Toute épreuve écrite doit être corrigée par le titulaire et remise aux stagiaires dans les plus brefs délais.
8. Le stagiaire après avoir pris connaissance de sa copie corrigée, la rend incessamment au titulaire. Un registre matricule renseignant l'ensemble des notes est déposé au secrétariat de l'Institut.

Si la copie n'est pas rendue par le stagiaire, la note inscrite par le titulaire sur le registre matricule fait foi.

Art. 4.

Le présent règlement ministériel est publié au Mémorial.

Luxembourg, le 12 septembre 1985.

Le Ministre de la Fonction Publique,

Marc Fischbach