Arrêté du 13 juillet 1936, concernant les conditions d'admission à l'examen pour le brevet provisoire.

Le Minisire d'Etat, Président du Gouvernement,

Vu les art. 30 et 89 de la loi du 10 août 1912, sur l'organisation de l'enseignement primaire;

Vu l'arrêté grand-ducal du 18 juin 1929, ayant pour objet de régler les conditions d'admission aux écoles normales;

Vu le règlement du 26 avril 1913, sur la classification des instituteurs, et les arrêtés ministériels du 20 mars 1916 et du 7 avril 1930, portant modification de ce règlement;

Arrête:

Art. 1er.

A partir de la session de 1938, il ne pourra plus se présenter à l'examen du brevet provisoire que des candidats qui, à la suite du concours annuel, auront été admis, au moins quatre ans auparavant, dans une école normale du pays et qui justifieront y avoir fait les quatre années d'études normales prescrites par les programmes officiels.

Art. 2.

L'arrêté ministériel du 7 avril 1930, concernant les conditions d'admission à l'examen pour le brevet provisoire, est abrogé.

Art. 3.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial et au Courrier des Ecoles.

Luxembourg, le.13 juillet 1936.

Le Ministre d'Etat,

Président du Gouvernement,

Jos. Bech.